Navigation – Plan du site
Comptes rendus de lecture

Le sport est-il éducatif ? CARPENTIER Florence, Publications de l’Université de Rouen, 2004

Aïcha Benamar
p. 178-179

Texte intégral

1L’auteure a réuni dans cet ouvrage quatorze textes, issus d’un colloque organisé, en juin 2003, à l’Université de Rouen. Consacrés essentiellement à la problématique du sport, ces textes tentent de répondre à la question posée dans le titre en s’appuyant sur des historiques et sur les problématiques les plus actuelles.

2La série de contributions ancrées sur les historiques s’ouvre sur un texte de Michel Soêtard couvrant un aspect de la « préhistoire » du sport à travers un regard sur « Pestalozzi et les ambivalences de la formation corporelle ». Ce pédagogue a été selon l’auteure le premier à s’être intéressé au corps d’un point de vue essentiellement éducatif et à en faire un objet d’éducation en soi tout en se gardant de l’instrumentaliser.

3Daniel Denis, restituant les termes du débat sur le caractère éducatif du sport au dix neuvième siècle en Angleterre, axe son texte sur la transformation progressive de l’idée d’éducation par le sport, montrant que Thomas Arnold n’est pas le personnage central de l’invention du système éducatif axé sur la pratique sportive.

4Gilbert Andrieu retrace l’historique du rôle de l’école de Joinville qui selon lui fût la première à propager les valeurs éducatives de l’effort physique, de ses bienfaits, de son utilité individuelle et sociale à l’échelle de la nation.

5Eric Dugas analyse l’opposition perceptible dans l’enseignement entre jeux et sports. Ses observations le conduisent à préconiser la cohabitation des deux formes d’activités parce que dit-il, la valeur éducative du sport tout comme celle des jeux est identique.

6Élisabeth Lê-Germain présente le cas particulier de la municipalité de Lyon qui, durant l’entre-deux-guerres, pour des motifs idéologiques, a donné la priorité à l’éducation physique. Elle rappelle, à ce titre, les démonstrations collectives des mouvements de gymnastique organisées lors des fêtes de la jeunesse à cette époque.

7Laurent Grûn a consacré son texte à une analyse des conditions d’évolution du football, montrant que ni l’amateurisme marron, ni le professionnalisme n’empêchent le football d’être éducatif.

8Pierre Arnaud met l’accent sur le caractère paradoxal de l’histoire des rapports entre le sport et l’éducation et résume pour nous l’histoire du développement du sport et de ses adversaires qui l’ont tenu à l’écart de l’école durant plus d’un siècle.

9Emmanuel Bayle et Christophe Durand ouvrent le débat sur l’éthique sportive qu’ils ne dissocient pas de la morale impliquant à la fois le respect des règles de la pratique sportive mais aussi son esprit. Ils soulignent l’influence de l’éthique sur l’identité des organisations sportives, la culture des dirigeants et leurs discours.

10Ludovic Lestrelin et Loïc Sallé s’interrogent sur la question de l’idéal sportif et des valeurs qu’il véhicule. On comprend aisément que ce sont les collectivités qui associent des attributs fonctionnels au sport : des fonctions sociales, éducatives et citoyennes.

11Le mythe d’un sport opératoire, éducatif est et sera inusable, même si à la question posée dans le titre de l’ouvrage et les réponses apportées convainquent à moitié.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aïcha Benamar, « Le sport est-il éducatif ? CARPENTIER Florence, Publications de l’Université de Rouen, 2004 », Insaniyat / إنسانيات, 34 | 2006, 178-179.

Référence électronique

Aïcha Benamar, « Le sport est-il éducatif ? CARPENTIER Florence, Publications de l’Université de Rouen, 2004 », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 34 | 2006, mis en ligne le 31 janvier 2013, consulté le 18 août 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/10119

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page