Navigation – Plan du site
Revue des revues

Revue URBANISME N° 316, Janvier- Février 2001.
Dossier L’élu (e)

Ammara Bekkouche
p. 219

Texte intégral

1La formation des architectes est de nouveau soumise au débat dans la rubrique bruits de la ville où se confrontent les points de vue sur la production architecturale. C’est la recherche de convergence entre les différents intervenants que l’Institut des villes tente de construire de nouvelles problématiques de la maîtrise d’ouvrage. L’argument est le passage à la ville numérique qui nécessite d’autres champs de réflexion pour intégrer la fastidieuse question de la participation des habitants aux décisions de la ville. L’ère est au changement comme l’attestent les nouvelles lois et visions sur la manière d’aborder les problèmes pour donner la priorité aux initiatives locales dans les choix des stratégies urbaines. Une terminologie plus précise quant aux intitulés des plans d’urbanisme et de l’échelle de conception, fait apparaître les cohérences pour une meilleure coordination entre les différents niveaux d’intervention. Enquêtes, propos, récits et autres reportages ou manifestations étayent le dossier proposé qui met l’élu au centre des enjeux urbains. Il y est présenté non comme un prophète, mais un simple citoyen dont la tâche est de veiller sur l’intérêt général (Thierry Paquot) . Oui mais par quel moyen ? Celui de la concertation dans le cadre de la démocratie locale ou participative, a aussi ses effets pervers. Des quelques expériences rapportées (Hacène Belmessous, Ingrid Ernst, Antoine Loubière), on retient la diversité des convictions autour de ces concepts d’ailleurs remis en doute (Pierre Mayet) pour montrer que dans certains cas, la prise de décision ne se partage pas (Jean- François Lachaume). Le contexte de la mondialisation (Dominique Chevalier) impose de nouvelles formes d’organisation (Jocelyne Dubois-Maury) où l’apprentissage de la citoyenneté commence par l’implication des jeunes dans les conseils municipaux (Carine Lenfant). Pour d’autres, il faudrait moins d’élus et plus de militants associatifs (Georges Goutcharoff) tandis qu’au même moment se posent des questions de méthodes et de procédures dans les relations entre les partenaires qui participent au projet d’architecture (Florent Champy).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ammara Bekkouche, « Revue URBANISME N° 316, Janvier- Février 2001.
Dossier L’élu (e)
 », Insaniyat / إنسانيات, 13 | 2001, 219.

Référence électronique

Ammara Bekkouche, « Revue URBANISME N° 316, Janvier- Février 2001.
Dossier L’élu (e)
 », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 13 | 2001, mis en ligne le 28 février 2013, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/11276

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page