Navigation – Plan du site
Revue des revues

Urbanisme n° 369, novembre-décembre 2009

Dossier : Villes méditerranéennes
Ammara Bekkouche
p. 316-317

Texte intégral

1Le thème des villes méditerranéennes qui compose ce numéro sous la direction d’Antoine Loubière est structuré autour d’entretiens (Marcel Roncayolo, Michel Peraldi, Fouad Awada), de rencontres et de différents textes relatifs au développement durable. Ce concept et son corollaire le développement urbain stratégique servent de prétexte pour débattre en focalisant, encore une fois, la réflexion sur les lancinantes questions qu’ils charrient autour du changement climatique, la raréfaction des ressources en eau, les divers facteurs de risques (???). Leurs effets dévastateurs quotidiennement rapportés par les médias et qui concernent tous les pays du monde, semblent prendre une importance particulière quand est pointée la vulnérabilité des villes côtières de la Méditerranée (Anthony Bigiot). Diverses manifestations échangent les expériences convoquant le Plan bleu (Julien Le Tellier & Sylvain Houpin)  et où Barcelone, en bonne position, livre ses enseignements pour tirer les leçons de l’aménagement urbain, en recommandant toutefois  à ne pas considérer les situations d’exemples comme des modèles à suivre (Jordi Borja). Une mise en garde qu’il est toujours utile de rappeler face aux éventuelles séductions des grands projets idylliques auxquels sont associés les stars de l’architecture contemporaine. L’internationalisation de la maîtrise d’œuvres dans les pays de la rive sud de la Méditerranée et dont il est principalement question ici, signale en fait le déficit de formation d’urbanistes ouverts sur l’international (Fouad Awada). Conjointement à ce tableau où sont présentés les horizons des paysages urbains de Casablanca et Le Caire en 2050, se diffuse et s’amplifie un vocabulaire emprunté aux références anglo-saxonnes : Water front, world cities, sustainability, top down, benchmarking, marketing, branding… sont ainsi diversement associés aux nouvelles stratégies métropolitaines à la recherche d’une vision.

2D’autres grandes villes telles que Marseille et Istanbul (Nora Seni, Michel Peraldi) agrémentent ce dossier auxquelles s’arriment les enjeux des médinas et de leurs potentialités en termes de ressources humaines, économiques et scientifiques liées au développement durable. Opportunément, l’objectif d’associer la modernité à la tradition suscite une profusion de rencontres internationales légitimant davantage de fonds d’investissement de la Banque mondiale notamment (Laurent Vigier et Pascale Chavrillat).

3En marge, il est intéressant de relever à travers l’interview accordée par Luc Noppen, l’invité de Thierry Paquot, un avis plutôt nuancé à l’égard de certaines portées du développement durable pour justifier la densification et contrer l’étalement urbain. Très investi sur la manière d’appréhender les questions liées au patrimoine, notamment sur l’héritage des couvents, il y travaille pour des visions plus ouvertes intégrant des chercheurs d’horizons disciplinaires très diversifiés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ammara Bekkouche, « Urbanisme n° 369, novembre-décembre 2009 », Insaniyat / إنسانيات, 51-52 | 2011, 316-317.

Référence électronique

Ammara Bekkouche, « Urbanisme n° 369, novembre-décembre 2009 », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 51-52 | 2011, mis en ligne le 15 janvier 2015, consulté le 18 octobre 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/12850

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page