Navigation – Plan du site
Revue des revues

Urbanisme N 380, septembre-octobre 2011
Dossier : Questions à la politique de la ville

Ammara Bekkouche
p. 229-230

Texte intégral

1Avec la participation de Adil Jazouli et Antoine Loubière une Table ronde ouvre ce dossier autour du thème Histoire et devenir de la politique de la ville. Pour tenter de cerner le bilan de trois décennies, elle réunit quelques incontournables de la question : Daniel Béhar, Sylvie Harburger, Bénédicte Madelin, Hervé Masurel et Thibault Tellier. Une chronologie en donne un repérage avec, en premier, la circulaire du 3 mars 1977 relative au Fonds d’aménagement urbain et au groupe interministériel “Habitat et vie sociale”, et en fin, la Loi du 5 mars 2007 instituant le droit au logement.

2Approchant la relation de la gouvernance locale et de la cohésion sociale, Cyprien Avenel, se questionne sur les marges de manœuvres du maire. Sa démarche résolument innovante, revient sur une terminologie réservée aux banlieues telles que quartiers « en retard », « à remettre dans la norme »… pour suggérer l’idée de les voir non plus comme des problèmes mais plutôt comme des quartiers en projet.

3François-Xavier Roussel décrypte plusieurs travaux et rapports de commissions sur la politique de la ville. Au-delà des similitudes dans les implications des élus locaux, il conclut en relevant le problème du décalage entre les interventions sur le terrain et l’évolution des faits généralement plus rapide. Michel Didier esquisse un tableau des actions menées depuis 2008 sur les quartiers prioritaires. Globalement positif, outre l’effort de formation à poursuivre, il recommande de consolider les positionnements interministériels, de simplifier la gestion et d’intéresser le personnel affecté à cette nouvelle fonction.

4La contribution de Noémie Houard s’appuie sur sa thèse pour approcher les quartiers populaires là où se concentre la paupérisation d’une population immigrée. Elle relève en conclusion le décalage entre le modèle républicain et les “politiques de peuplement” en même temps que les tensions… entre le droit au logement et la mixité.

5Toujours dans l’objectif de comprendre les écarts, notamment dans l’emploi, les revenus, la sécurité…, Anthony Briant porte un regard rétrospectif sur les évolutions des inégalités des quartiers telles que mesurées par l’Observatoire national des zones urbaines sensibles.

6Le compte rendu de Stéphane Semichon sur la 25ème Conférence cartographique internationale, met en exergue la rencontre consacrée aux Zones urbaines sensibles. Autour d’indicateurs socio-économiques pour apprécier la notion d’enclavement, le débat recommande aussi de ne pas négliger certaines données “brutes”.

7Sophie Body-Gendrot, Thomas Kostelecky, Clarence Stone, synthétisent les résultats de la recherche internationale “Regenerating urban neighbourhoods” dont la démarche comparative a permis de pointer les nuances entre les différentes politiques de rénovation où le logement apparaît comme en enjeu primordial. […], en dépit de l’effet d’homogénéisation de la mondialisation, les dimensions nationales, institutionnelles, idéologiques et la construction des problèmes pèsent plus sur les choix de politique que la gravité des problèmes dans les quartiers.

8En termes de comparaison, Renaud Epstein et Irène Mboumoua abordent les thèmes de circulations et convergences à travers les programmes des politiques des villes françaises et britanniques. L’approche des similitudes et des disparités permettent de conclure sur la persistance des spécificités malgré les convergences des deux pays.

9Jean-Loup Drubigny présente les principales étapes des consensus de la politique européenne en faveur des quartiers défavorisés et la nécessaire exigence des élus locaux pour persévérer dans les actions de leur prise en charge. Thomas Kirszbaum explore le concept d’empowerment pour rappeler à l’exception française l’existence de démarches qui lui permettrait de rompre avec le paternalisme qui caractérise son “modèleˮ d’action publique.

10Dans la rubrique Idées en débats, Thierry Paquot continue de nous intéresser par la singularité de ses invités : Roger Narboni pour cette fois-ci, encore un parcours original. Le Concepteur lumière, comme il dit, nous initie à la dimension culturelle de ce matériau tout en nous instruisant sur son étendue écologique. À suivre absolument !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ammara Bekkouche, « Urbanisme N 380, septembre-octobre 2011
Dossier : Questions à la politique de la ville
 », Insaniyat / إنسانيات, 55-56 | 2012, 229-230.

Référence électronique

Ammara Bekkouche, « Urbanisme N 380, septembre-octobre 2011
Dossier : Questions à la politique de la ville
 », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 55-56 | 2012, mis en ligne le 30 juin 2015, consulté le 25 juillet 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/13621

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page