Navigation – Plan du site
Comptes rendus thématiques de lecture

Christine BERZIN (Dir.), Accueillir les élèves en situation de handicap

Badra Moutassem Mimouni
p. 271-272
Référence(s) :

Christine BERZIN (Dir.), Accueillir les élèves en situation de handicap, CRDP Académie d’Amiens, 2010, 180 p.

Texte intégral

1La scolarisation des enfants en situation de handicap est souvent complexe et compliquée. J’ai moi-même participé à l’intégration d’enfants présentant des problèmes (autisme, troubles moteurs, enfants trisomiques) dans les jardins d’enfants de la SONATRACH (région Ouest). C’est difficile non seulement pour les encadreurs, mais également pour les parents qui ont parfois peur du regard des autres et se culpabilisent. L’ouvrage comporte trois chapitres et chacun d’eux se compose de six articles :

2Le premier chapitre est consacré au processus de socialisation de l’élève en situation de handicap. Les auteurs abordent les questions de compréhension du handicap, de ses effets sur l’apprentissage et sur les difficultés d’intégration et ensuite de scolarisation de l’élève en situation de handicap (il ne s’agit pas seulement d’intégration, mais de scolarisation au sens plein du terme). Les questions juridiques, l’état des lieux de la scolarisation de ces enfants ainsi que les équipes chargées du suivi et du projet personnalisé de scolarisation sont développés par des spécialistes de terrain.

3Le deuxième chapitre aborde la question du partenariat dans le processus de scolarisation. Le partenariat se fait avec les parents, les personnels de soins et les enseignants. Les auteurs proposent une approche globale où tous les intervenants et les parents sont impliqués dans le projet de scolarisation. Bien que l’ouvrage soit intéressant dans son ensemble, nous avons néanmoins choisi deux articles dans ce chapitre. Ce sont ceux qui ont retenu notre attention en fonction de nos préoccupations en tant que psychologue. Dans « Le psychologue du RAZED et les projets d’aide aux élèves à besoins spécifiques » (Sylvie Marie Collet, psychologue RAZED de Saint-Germain, Yvelines), l’auteure décrit les missions du psychologue scolaire, dont l’intégration des enfants en situation de handicap et leur accompagnement dans leur scolarité. Pour l’auteure, il ne s’agit pas « de tenter d’adapter l’enfant aux modalités scolaires, mais à l’inverse de tenter une adaptation des dispositifs scolaires pour/jusqu’à ce qu’il réussisse à s’y inscrire » (p. 49). L’auteure propose d’identifier les besoins de chaque enfant et ensuite d’élaborer un projet pédagogique en fonction de ces besoins. Tout le long de l’article on perçoit la nécessité d’étudier les situations au cas par cas, en utilisant l’observation, les outils d’évaluation, et de dépistages selon les difficultés de chaque enfant (retards, difficultés de compréhension, lenteurs, dyslexie, dyspraxies, etc.), et cela dans le but d’atteindre les objectifs déterminés en fonction des besoins spécifiques tels que : la durée des interventions, les activités spécifiques, les personnes intervenant dans le dispositif et enfin, l’organisation, le type de travail proposé (individuel, par petit groupes, collectifs). En résumé, l’article tente de répondre à la question du diagnostic détaillé des difficultés de chaque enfant et d’élaborer un projet pédagogique rigoureux aidant les enseignants et les intervenants à agir en synergie en tenant compte des particularités de chaque enfant. Quant à l’article « La collaboration avec les parents » (Ginette Delamezière, psychologue clinicienne et psychanalyste), l’auteure y analyse les représentations qu’ont les parents du handicap de leur enfant. Les parents, en fonction de leur vécu et de leur origine culturelle, vont construire des représentations qui nécessitent parfois, selon l’auteure, des approches différenciées sous « l’angle ethno psychologique ou ethno psychiatrique ». Les parents sont profondément touchés par la situation de leur enfant et réagissent par des conduites défensives qui pourraient être préjudiciables à l’intégration scolaire de l’enfant. Pour cela, il est indispensable de tenir compte des parents, de leur souffrance, de leur point de vue et de les intégrer dans le projet de scolarisation de leur enfant. Ils sont souvent soulagés de voir que leur enfant sera parmi d’autres enfants de son âge dans une école ; cette inclusion scolaire, nous dit l’auteure, procure non seulement aux parents du soulagement, de l’espoir, mais elle leur permet également de progresser dans cette élaboration du handicap, lorsqu’elle est bien accompagnée…

4Le troisième chapitre est consacré aux différentes formes de handicap et leur implication pédagogiques. Mieux connaître les types de handicap (l’autisme, le retard mental, les troubles et retards moteurs, surdité, etc.) et comment chaque type ralentit ou diminue certaines compétences, ce qui nécessite des modes de prise en charge diversifiés et spécialisés pour une scolarisation optimale.

5La grande richesse de cet ouvrage vient de la qualité des auteurs qui sont eux-mêmes des praticiens ayant été confrontés aux enfants à besoins spécifiques. Ces praticiens livrent ici des expériences, pertinentes et denses à la fois, qui constituent un apport certain aux professionnels de l’éducation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Badra Moutassem Mimouni, « Christine BERZIN (Dir.), Accueillir les élèves en situation de handicap », Insaniyat / إنسانيات, 60-61 | 2013, 271-272.

Référence électronique

Badra Moutassem Mimouni, « Christine BERZIN (Dir.), Accueillir les élèves en situation de handicap », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 60-61 | 2013, mis en ligne le 31 janvier 2016, consulté le 28 mars 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/14246

Haut de page

Auteur

Badra Moutassem Mimouni

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page