Navigation – Plan du site

Éditorial
10ème Anniversaire d’Insaniyat

Nouria Benghabrit Remaoun
p. 7-9
Traduction(s) :
افتتاحية
الذكرى العاشرة لمجلة إنسانيات

Texte intégral

1Ouvrant ses colonnes à une recherche diversifiée et actualisée, la Revue algérienne d’anthropologie et de sciences sociales Insaniyat entre dans sa seconde décennie d’édition ; c’est dire là, que le pari lancé en 1997 en vue d’assurer une livraison régulière, est désormais tenu.

2Dresser un bref bilan de ces dix années de parution, c’est d’abord rendre un hommage particulier et sincère aux efforts persévérants effectués par les membres du Comité de parrainage, du Conseil de la revue et du Comité de rédaction, à tous les collègues qui ont collaboré avec le Comité de lecture en participant à l’expertise des textes proposés à la revue, ensuite aux personnels administratifs et techniques du Centre, et aux différents collaborateurs et traducteurs. Nous n’oublierons pas, bien entendu, l’ENAG qui est l’imprimeur de notre revue, ainsi que les diffuseurs, librairies, bibliothèques et institutions diverses qui nous ont aidé à diffuser et à faire connaître Insaniyat, en Algérie et bien au-delà des frontières de notre pays. Quelques données statistiques nous permettent de rendre compte du chemin décennal parcouru : 34 numéros publiés, 354 articles thématiques rédigés par 219 chercheurs activant en Algérie et 66 domiciliés à l’étranger, ainsi que des dizaines de positions de recherche et des centaines de comptes rendus, notes de lectures et informations scientifiques, 8707 pages imprimées, abonnements ou échanges réalisés avec 128 institutions scientifiques, bibliothèques et universités, réparties à travers le monde.

3Prenant appui sur les difficultés rencontrées au fur et à mesure de la confection de la revue, le Comité a œuvré à l’amélioration progressive de la procédure d’évaluation des articles, notamment à partir de l’année 2002. Dans cet ordre d’idées, tout article envoyé par voie électronique - accompagné d’un résumé, de mots clés et d’un CV de l’auteur - est en premier lieu soumis à la lecture de deux membres de la rédaction puis en cas de conformité avec les normes de la revue, il est expédié à deux, voire trois ou quatre, spécialistes exerçant dans des institutions universitaires algériennes ou étrangères en vue d’émettre un avis écrit et circonstancié sur la qualité scientifique des articles enregistrés.

4L’apport de cette évaluation scientifique apparaît comme une garantie qui placerait Insaniyat à un niveau de standard international ; la finalité attendue est d’enrichir le paysage des revues algériennes et maghrébines en sciences humaines et sociales, en faisant appel à une série de regards voulus multidisciplinaires et complémentaires. Par ailleurs, cette amélioration a aussi concerné, à la fois le look de la couverture de la revue, la normalisation recherchée à travers l’élaboration de la note aux auteurs et l’intérêt soutenu donné aux rubriques enrichissant le contenu de cette revue universitaire (comptes-rendus de lectures se rapportant au thème traité et autres notes portant sur des ouvrages récents, comptes-rendus de travaux universitaires soutenus en sciences humaines et sociales, réflexions, informations scientifiques, revue des revues…).

5A côté de la diversité des thèmes abordés en sciences humaines et sociales (villes et espaces, langues et culture, histoire et mémoire, religion, socialisation et acteurs sociaux, méthodologie de recherche…), la revue a apporté un soutien à l’écriture de textes élaborés par de jeunes chercheurs, notamment lors la préparation de deux numéros doubles d’Insaniyat intitulés « Premières recherches 1 » en 2001 et « Premières recherches 2 » en 2005, permettant de fait, la valorisation de leurs travaux ; c’est probablement là, une façon d’anticiper sur la mise en place d’une école d’écriture au sein du Centre. Destinée à un public principalement universitaire, la Revue a imposé un style de rédaction accessible à la population estudiantine dont les besoins en textes pédagogiques demeurent importants, particulièrement en langue arabe. A côté de la traduction de quelques textes, l’ouverture scientifique est d’abord recherchée au sein des pays du Maghreb, mais aussi ailleurs dans le monde ; en fait, l’élargissement de l’audience de la Revue est visé à travers la traduction des résumés d’articles dans les langues arabe, française, anglaise et espagnole.

6Ces dix années de production scientifique ont aussi été mises à profit pour adapter la revue à la demande du marché éditorial en produisant un CD collationnant les 34 numéros parus. Si certaines insuffisances ont pu être relevées dans la publication d’Insaniyat, nous œuvrons à les réduire progressivement avec l’aide des organes mis en place à travers le Comité de parrainage, le Conseil de la revue, le Comité de rédaction ainsi que l’ensemble des collègues qui collaborent avec le Comité de lecture.

7L’activité déployée autour d’Insaniyat doit être jugée aussi en relation avec les efforts fournis par le CRASC en vue de promouvoir d’autres publications telle Dafatir Insaniyat qui vise un public approprié en reprenant des articles publiés en arabe ou traduits dans cette langue ; et bien entendu, des collections publiées sous la rubrique Cahiers du CRASC, et des actes de colloques et ouvrages divers ciblant la socio-anthropologie et les autres sciences humaines et sociales.

8Nous ne manquerons pas dans ce contexte de signaler aussi notre collaboration à la publication depuis bientôt trois années de l’Africa Review of Books / Revue africaine des livres (ARB/RAL), éditée depuis bientôt trois années par le CODESRIA (Dakar) en partenariat avec le Forum des Sciences Sociales (FSS, Addis-Abéba), pour la partie en langue anglaise, et le CRASC pour la partie en langue française. Les informations sur ces différentes publications sont consultables sur le site Web du CRASC.

9Ce dixième anniversaire de la publication d’Insaniyat, nous encourage sans nul doute à persévérer dans l’œuvre commune en visant à faire plus, et surtout mieux. Que tous les universitaires et chercheurs en Algérie, au Maghreb ou ailleurs dans le monde, qui de façons multiples nous ont aidés dans cette entreprise, en soient encore une fois remerciés, ainsi que le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique qui a toujours été attentif à nos demandes et disponible en veillant à mettre à la disposition de l’institution, les moyens de son déploiement scientifique.

10Nous continuerons bien entendu à solliciter la contribution de toutes celles et de tous ceux qui voient en le CRASC et la revue Insaniyat, un plus pour notre société et la communauté scientifique dans son ensemble.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nouria Benghabrit Remaoun, « Éditorial
10ème Anniversaire d’Insaniyat
 », Insaniyat / إنسانيات, 35-36 | 2007, 7-9.

Référence électronique

Nouria Benghabrit Remaoun, « Éditorial
10ème Anniversaire d’Insaniyat
 », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 35-36 | 2007, mis en ligne le 12 août 2012, consulté le 24 avril 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/3690

Haut de page

Auteur

Nouria Benghabrit Remaoun

Directrice de la Publication.
Directrice du CRASC

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page