Navigation – Plan du site

Présentation

p. 7-8
Traduction(s) :
تقديم

Texte intégral

1Dans ce numéro, les spécialistes des sciences humaines s’intéressent à des thématiques de l’histoire à la religion en passant par la littérature.

2Dans ce contexte, Mohamed Hadeid présente un article intitulé « Jeux d’acteurs et stratégies d’appropriation de l’espace en milieu steppique. Le cas des Hautes Plaines sud-oranaises » dans lequel il expose des programmes de développement réalisés grâce aux actions d’aménagement urbain, de réforme agricole et les découpages administratifs… et ce, au sein d’un espace qui se caractérise, aussi, par le nomadisme et une organisation sociale dont les décisions et les choix relèvent des logiques tribales.

3Parler de l’impact des groupes locaux, hier et aujourd’hui, en Algérie, nous conduit à explorer le rôle d’une confrérie religieuse. L’article de Benaoumeur Rezki sur « Le discours sur l’identité chez le cheikh Adda Bentounès à travers la revue alaouite "El Morchid" » examine les contributions d’une Ecole soufie prônant le « Bien en toutes choses ». L’A. étudie le parcours du cheikh Adda Ben Tounès, fondateur en 1946 de la revue « El Morchid ».

4Pour sa part, Mohamed Brahim Salhi, à travers son texte sur « La religion comme grille sémantique : approche de Clifford Geertz », revisite l’ouvrage de ce dernier « Observer l’islam » en faisant une lecture critique du phénomène religieux en Algérie dans les années 1990.

5Dans le champ littéraire, des contributions tentent d’analyser un genre particulier. Ainsi, Benamar Hamdadou présente une étude sur « Quelques notables et monuments de Tlemcen à travers l’ouvrage d’"Er-Rihla El Habibia…" de Ahmed Ben Skirej El Fassi » tout en indiquant les circonstances qui ont amené le chroniqueur marocain à rédiger cette relation de voyage sur son séjour en Oranie notamment à Tlemcen en 1911. Lyne Desaulniers-Martineau aborde dans son article, « Assia Djebar : de la sève vers le sens » l’esthétique et l’éthique en tant qu’élément inséparable dans l’œuvre de la romancière.

6Amina Mestar, pour sa part, s’intéresse dans «  La structure du soufisme dans le roman : Kitab Et-tajaliyat… » de Jamel El Ghitani. Lecture intertextuelle », au croisement des inspirations romanesque et mystique. L’auteure souligne, également, les influences des grands maîtres du soufisme, Ibn El Arabi, Abi Hayan Et-Tawhidi, Abi Abdallah En-Nafari sur l’œuvre de Jamel El Ghitani.

7Les investissements des entrepreneurs privés tunisiens permettent-ils la réalisation d’une citoyenneté à travers le travail ? Dans son article « Entrepreneurs, État et citoyenneté. Le cas de la Tunisie », Rabah Nabli présente les résultats d’une enquête effectuée en 2005-2006 et aboutit à la conclusion que généralement, les contestations des entrepreneurs face à leurs difficultés ne sont d’autres qu’une désapprobation, car elles visent moins les programmes que  les acteurs.

8En complément, ce numéro Varia comporte également des positions de recherche, des comptes rendus et des informations scientifiques. Tous ces travaux s’inscrivent dans le champ de l’analyse et la compréhension des pratiques et des représentations sociales et ouvrent de nouvelles perspectives de recherche.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Présentation », Insaniyat / إنسانيات, 50 | 2010, 7-8.

Référence électronique

« Présentation », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 50 | 2010, mis en ligne le 30 août 2012, consulté le 28 avril 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/5025

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page