Navigation – Plan du site
Comptes rendus de travaux universitaires

Myriam MAACHI-MAÏZA : La composition architecturale dans l’œuvre de Fernand Pouillon. Cas d’étude : projets situés dans le Sud-ouest algérien

Ammara Bekkouche
p. 241
Référence(s) :

Myriam MAACHI-MAÏZA : La composition architecturale dans l’œuvre de Fernand Pouillon. Cas d’étude : projets situés dans le Sud-ouest algérien.
(Directeur de recherche : Ammara BEKKOUCHE). Magister en architecture, option Habitat saharien, 124 p., 53 figures, 24 photos, 15 planches. Centre universitaire de Béchar, 2002.

Texte intégral

1Ce travail qui inaugure les soutenances de magister au Département d’architecture du Centre universitaire de Béchar, introduit une réflexion qui se veut spécifique à travers une problématique sur la composition architecturale. Sa logique consiste à décrypter quelques-unes des réalisations de l’architecte Fernand Pouillon dont l’Algérie a largement hérité : une œuvre abondante, riche et multiforme. Bien qu’un regain d’intérêt le concernant, semble animer les débats en France, l’étude conserve son originalité par rapport à un travail de terrain et des objets analysés que sont les hôtels Mekter, Rym et Gourara, situés dans l’espace saharien.

2Partant de l’existence de la richesse d’une œuvre architecturale relativement accessible, l’étude propose de faire découvrir ses dimensions patrimoniale, esthétique et pédagogique. La question posée : peut-on attendre que la composition architecturale instruise différemment le projet d’architecture ? s’avère t-elle opportune à un moment où de plus en plus de voix s’élèvent contre les nouvelles manières de construire sans référence aux cultures locales ?

3Son développement pour comprendre les principes de composition chez Fernand Pouillon, passe par une lecture morphologique des projets cités et par une recherche théorique sur la notion de composition architecturale qui est définie suivant différentes sociétés. Les modes et objectifs de la composition ont pu être révélés en procédant par une analyse basée sur la décomposition.

4En conclusion, l’étude, au-delà de nouveaux questionnements pour poursuivre la recherche, rapporte l’importance, mais aussi la complexité relatives à la diversité et la multiplicité des systèmes compositionnels. Elle s’appuie en outre, dans son ultime paragraphe sur quelques citations d’auteurs où celle de Bernard Huet peut générer bien des méditations : « La conception du local chez Fernand Pouillon ne relevait pas d’une pensée régionaliste, mais d’une posture moderne… ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ammara Bekkouche, « Myriam MAACHI-MAÏZA : La composition architecturale dans l’œuvre de Fernand Pouillon. Cas d’étude : projets situés dans le Sud-ouest algérien », Insaniyat / إنسانيات, 19-20 | 2003, 241.

Référence électronique

Ammara Bekkouche, « Myriam MAACHI-MAÏZA : La composition architecturale dans l’œuvre de Fernand Pouillon. Cas d’étude : projets situés dans le Sud-ouest algérien », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 19-20 | 2003, mis en ligne le 30 août 2012, consulté le 24 mai 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/6131

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page