Navigation – Plan du site
Position de recherche

Le rôle de la ville de Tizi-Ouzou dans l’organisation et l’encadrement de sa région

Mohammed Moncef Zenboudji
p. 135-138

Texte intégral

1Evoquer le rôle de la ville de Tizi-Ouzou dans l’organisation et l’encadrement de sa région revient à réfléchir sur les fonctions de cette ville dans sa région limitrophe, car, en tant que ville, Tizi-Ouzou offre, outre l’habitat, divers types d’emplois et de services indispensables aussi bien pour ses propres habitants que pour ceux de sa périphérie au sens large.

2Il convient donc de faire ressortir certaines fonctions urbaines, puis diverses fonctions économiques, enfin, parmi les fonctions régionales, le rôle particulier de la fonction de distribution (la ville étant considérée comme lieu central fournissant des biens et services).

3Le principal domaine d’analyse équivaut à réfléchir et à voir sur quels plans la ville de Tizi-Ouzou encadre et organise son arrière-pays. Il y a lieu également de se demander si sa zone d’attraction déborde, largement ou pas, hors de son bassin et si elle possède une zone d’influence dépassant les limites administratives de sa wilaya. La domination de la ville de Tizi-Ouzou se fonde-t-elle sur l’exercice, par cette ville, d’activités tertiaires ? Enfin, la fonction de distribution forme-t-elle un élément essentiel de cette domination ?

4L’objet est d’une part, d’expliquer la polarisation des activités de distribution dans la ville de Tizi-Ouzou, et d’autre part, d’analyser les influences de cette polarisation, enfin de faire ressortir l’impact de ce type d’activité (le commerce de gros) sur l’organisation spatiale de la région. L’objectif de ce travail est de délimiter, dans la mesure du possible, les zones d’influences, particulièrement les zones de distribution de gros, qui sont plus étendues que les zones d’attraction des commerces de détail.

Ces questions sont traitées dans deux parties :

5La première, intitulée « Approche théorique du rôle de la ville dans sa région » s’interroge sur les contenus théoriques de la notion de ville. Elle vise aussi à rendre compte des éléments distinctifs de la région. Il y a lieu également de rappeler les grands principes d’organisation territoriale qui permettent de comprendre les aspects fondamentaux du phénomène urbain dans ses relations avec l’ensemble régional encadré et d’interpréter la domination exercée sur la région desservie. Ainsi, il sera plus aisé d’établir l’influence primordiale de certaines activités et de distinguer les activités motrices et dominantes régionalement et celles qui, au contraire, sont banales. De cette partie théorique, il ressort que la compréhension de la notion de ville permet de saisir la forme de l’organisation spatiale et les dynamiques spatiales et économiques. L’intérêt est porté sur les interrelations de la ville sur l’environnement régional, ce qui permettra d’entrevoir le rôle qu’occupe la ville dans l’organisation de l’espace régional.

6La seconde partie, intitulée « Influences de la ville de Tizi-Ouzou sur son espace régional » a pour objectif d’appréhender le phénomène urbain tizi-ouzien dans ses rapports avec la zone encadrée. Plus précisément, il est question de comprendre la domination exercée sur l’ensemble régional, ainsi que la polarisation des équipements et des infrastructures.

7Saisir le rôle et la place de la ville de Tizi-Ouzou passe obligatoirement par l’identification de l’espace de rayonnement dans toute sa complexité. Donc, le concept de région permettra d’appréhender :

  • la zone où s’exerce l’action prépondérante de ce grand centre urbain qu’est la ville de Tizi-Ouzou,

  • la localisation des centres de décision,

  • la délimitation de leur pouvoir de commandement.

8A ce niveau de l’analyse, devrait faire ressortir aussi les fonctions d’encadrement de l’espace, parmi lesquelles on peut distinguer :

  • la fonction politique et administrative de la ville de Tizi-Ouzou, à travers l’analyse des différents réseaux de villes relais,

  • le pouvoir décisionnel dont disposent les directions régionales et autres organismes localisés à Tizi-Ouzou,

  • et surtout une autre grande fonction urbaine, la fonction directionnelle des affaires.

9Faire ressortir l’étendue de l’autorité de la principale ville de la région revient à montrer le pouvoir de commandement de la ville. Celui-ci s’exprime au regard :

  • du nombre de salariés contrôlés dans les autres villes,

  • de l’envergure territoriale des entreprises et des organismes à caractère régional dont le siège social est implanté dans la ville de Tizi-Ouzou,

  • de la proportion importante de cadres qualifiés au sein de ces organes régionaux, particulièrement les organismes bancaires,

  • enfin, à travers le contrôle des opérations financières.

10Les différentes directions régionales (celles des principales banques publiques) implantées dans cette ville ont un pouvoir décisionnel qui s’exerce essentiellement sur le plan administratif, mais aussi un pouvoir décisionnel sur le plan de l’attribution du crédit et sur celui de la collecte de l’épargne. S’agissant du crédit particulièrement, le pouvoir de décision revient toujours à la direction régionale quant à son attribution sous toutes ses formes.

11L’analyse du rayonnement territorial des grossistes distributeurs tizi-ouziens a pour objectif de mettre en évidence l’envergure territoriale réduite des commerces courants, la modération de la zone d’attraction des activités dites médianes et l’ampleur de l’aire de marché des commerces spécialisés.

12Pour cela, nous procédons à :

  • la mesure du niveau de quelques activités de gros,

  • l’appréciation de leur poids respectif dans la ville de Tizi-Ouzou par rapport à leur poids respectif dans les autres centres de la région,

  • la détermination de l’étendue du rayonnement respectif de chacune de ces activités de gros.

13Expliquer les modes de distribution et de concentration spatiale des commerces de gros forme le dernier aspect de notre observation car il nous faut chercher à comprendre les cohérences spatiales de chaque activité économique choisie dans le cadre de cette recherche et à en déterminer les zones d’attraction. Il reste entendu que les zones d’attraction des services les plus rares sont les plus étendues.

14En réponse aux questions posées précédemment, l’analyse montre :

  • une envergure territoriale réduite de l’échelon inférieur de la fonction de distribution ;

  • une modération des zones d’attraction des activités "médianes" ;

  • enfin une importance de l’aire de marché des commerces spécialisés.

15S’agissant de ce dernier point en particulier, le choix s’est porté sur le commerce en gros d’appareils photographiques et cinématographiques.

16L’analyse du fichier clientèle de ce grossiste tend vers la confirmation des précédents constats de l’analyse et la réaffirmation de l’influence territoriale notable exercée par la ville de Tizi-Ouzou dans sa région.

17Les principaux résultats de ce travail suggèrent que l’hypothèse de la rareté de quelques fonctions urbaines implique que :

  • l’exercice d’activités très spécialisées ne repose que sur une large zone d’influence ;

  • du reste, leur présence est un indice de rayonnement régional ;

  • les entreprises de gros spécialisées, qui ont dans la presque la totalité des cas un caractère régional, n’existent que dans la ville de Tizi-Ouzou, principale ville de la région ;

  • les limites de la région économique peuvent être définies par les réseaux d’influence de la ville de Tizi-Ouzou.

18C’est ainsi que l’on peut dire que la région de Tizi-Ouzou repose sur l’attraction exercée par la ville de Tizi-Ouzou. Ainsi, la région comme zone de rayonnement et de structuration spatiale se confond avec l’espace organisé par la ville de Tizi-Ouzou.

19Cela étant dit, il s’avère que :

  • Les flux de personnes, de marchandises, d’argent et de messages, entre l’espace extérieur et la ville de Tizi-Ouzou, créés par toutes les fonctions urbaines, constituent un élément d’organisation de l’espace dépendant du centre urbain tizi-ouzien.

  • La ville de Tizi-Ouzou, en tant que lieu de concentration des activités modernes, surtout tertiaires, réceptacle des migrations et lieu central de sa région, joue bien un rôle fondamental dans l’organisation et l’encadrement de l’espace régional.

20Toujours est-il qu’un certain nombre de questions sous-jacentes à cette problématique méritent d’être posées :

  • Quelle est la nature des produits commercialisés par les grossistes ?

  • Sont-i1s des articles courants ou rares ?

  • Sont-ils demandés fréquemment ou de façon exceptionnelle ?

  • Quelle est la rotation de chaque produit mis en vente ?

21La réponse à toutes ces questions et à d’autres permettrait de démontrer de manière encore plus précise l’influence de la ville de Tizi-Ouzou dans sa région.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mohammed Moncef Zenboudji, « Le rôle de la ville de Tizi-Ouzou dans l’organisation et l’encadrement de sa région  », Insaniyat / إنسانيات, 22 | 2003, 135-138.

Référence électronique

Mohammed Moncef Zenboudji, « Le rôle de la ville de Tizi-Ouzou dans l’organisation et l’encadrement de sa région  », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 22 | 2003, mis en ligne le 30 septembre 2012, consulté le 27 avril 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/7025 ; DOI : 10.4000/insaniyat.7025

Haut de page

Auteur

Mohammed Moncef Zenboudji

Mémoire de Magister, soutenu par Mohammed Moncef Zenboudji, spécialité Sciences économiques, option : Economie spatiale, régionale et urbaine, Faculté des Sciences Economiques et des Sciences de Gestion, Département des Sciences Economiques, Université Mouloud Mammeri – Tizi-Ouzou, 11/05/2003. Directeur de recherche : Mouloud Sadoudi.

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page