Navigation – Plan du site
Comptes rendus

Garcés, María Antonia : Cervantes in Algiers : a Captive Tale

Ahmed Abi Ayad
p. 143-144
Référence(s) :

Garcés, María Antonia : Cervantes in Algiers : a Captive Tale. New York, Etats Unis, Vanderbilt University Press. 2002.

Texte intégral

1María Antonia Garcés, Directrice des Etudes de Graduations et Professeur au Département des Etudes Romanes à Cornell University, Etats Unis d’Amérique, vient de publier un livre intéressant sur la captivité de Miguel de Cervantes à Alger au XVIe Siècle.

2Ecrit en anglais, cet ouvrage littéraire intitulé " Cervantes in Algiers : A Captive’ Tale ", Cervantes à Alger : L’histoire d’un captif " se compose de 349 pages et développe la thématique de la captivité et du traumatisme qu’a subi Cervantes durant son détention à Alger de 1575 à 1580. L’auteur relève également l’impact de cette expérience amère et dramatique sur sa production littéraire.

3C’est un livre assez original qui raconte la captivité de M. De Cervantes à Alger à partir d’une abondante documentation d’archives et analyse par ailleurs les effets de la captivité dans la fiction romanesque cervantine depuis le "Traitement d’Alger" "jusqu’au "Persiles". Les premiers chapitres ont trait davantage à sa biographie et sont rédigés à partir d’une perspective socio-historique et culturelle, tandis que les trois derniers chapitres traitent de la captivité dans la vie et l’œuvre cervantines en recourant aux théories psychanalytiques du traumatisme.

4Toutefois, le terme "traumatisme" est assez exagéré, compte tenu de l’époque et où de l’autre côté de la Méditerranée, notamment en Espagne, le traumatisme, pour utiliser le même terme, était aussi barbare que dramatique lorsqu’on pense aux Morisques ou aux captifs algériens et maghrébins détenus dans certaines villes espagnoles et subissant des traitements similaires.

5Personnellement, j’estime que la captivité de M. De Cervantes à Alger, en dépit de tout ce qu’elle pouvait engendrer comme conséquences terribles et néfastes sur les individus, a eu un impact positif considérable ; elle lui a même permis de forger sa personnalité et de développer son sens critique de l’observation à partir de notre capitale méditerranéenne, ville cosmopolite, caractérisée par une grande diversité culturelle et linguistique.

6L’édition assez luxueuse comporte à la couverture de jolies illustrations du XVIe et VIIe Siècle qui retracent la vie à Alger à l’époque de Cervantes. Cette récente production sur Cervantes et sa relation avec l’Algérie intéressera sans doute aussi bien les historiens que les littéraires et il est recommandé de la voir prochainement dans nos librairies et bibliothèques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ahmed Abi Ayad, « Garcés, María Antonia : Cervantes in Algiers : a Captive Tale », Insaniyat / إنسانيات, 21 | 2003, 143-144.

Référence électronique

Ahmed Abi Ayad, « Garcés, María Antonia : Cervantes in Algiers : a Captive Tale », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 21 | 2003, mis en ligne le 30 septembre 2012, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/7553

Haut de page

Auteur

Ahmed Abi Ayad

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page