Navigation – Plan du site
Revue des revues

Naqd
Revue d’études et de critique sociale, n° 14/15 ( Automne ‑ hiver 2001), Alger.
Histoire et politique

Hassan Remaoun
p. 256-257

Texte intégral

1Le numéro double de Naqd (14/15) nous propose un certain nombre d’articles (en français ou en arabe) et autres textes portant sur la thématique « Histoire et Politique »

2Mohamed Harbi qui signe la présentation de cette livraison nous annonce que « ce numéro trouve son origine dans la nécessité de repenser l’histoire de l’Algérie, de la réinsérer dans son cadre naturel, le Maghreb, et de l’inscrire dans le temps long pour mieux comprendre les ratés des processus de formation d’une communauté politique ».

3Sur les six articles qui composent la partie « Etudes » de la revue ; quatre traitent de l’Algérie. C’est ainsi que dans « Problématique historique de la nation algérienne », Gilbert Meynier revient sur les débats menés autour de la question, en essayant de dépasser la confusion entre résistantialisme anti-colonial ou patriotisme et nationalisme. Dans « Conjonctures intellectuelles et notions de groupe », Lemnouer Merrouche aborde la même question, mais en interrogeant des notions arabes certes polysémiques à l’origine (Ummah, Watan, Qawm, Iqlim ....), mais dont l’usage dominant de nos jours, semble se préciser dès la période ottomane, à laquelle il s’intéresse plus particulièrement.

4Traitant du « Procès Lamouri », Mohamed Harbi qui fut un témoin de l’événement nous replonge quant à lui dans les luttes qui ont eu lieu au sein de l’ALN, et dont l’enjeu était « la compétition pour le pouvoir » à la frontière algéro‑tunisienne, entre groupes certes coalisés contre le pouvoir colonial, mais dont « le caractère national » avait ses limites. Dans leur contribution portant sur « Le secret sur la torture pendant la guerre d’Algérie », Raphaëlle Branche et Sylvie Thénaud, contribuent à l’éclaircissement d’une question qui a largement mobilisé l’opinion publique, en France et en Algérie.

5Deux articles ne traitent pas directement de l’Algérie, mais nous intéressent à plus d’un titre. Dans « L’instrumentalisation de l’histoire par la politique », Antonis Liakos nous initie aux débats qui ont eu cours en Grèce à propos de l’approche identitaire dans ce pays et de ses retombées quant aux différentes conceptions de l’histoire nationale. Dans « Ahmed Eqbal et son époque : Le récit d’une vie », Stuart Schaar nous présente enfin une personnalité qui a fait même les grandes luttes du siècle écoulé, depuis la partition entre l’Inde et le Pakistan, jusqu’aux conflits de Bosnie et du Kosovar, en passant par l’Algérie, le Vietnam et la Palestine. Le dossier est enrichi par un certain nombre de textes dont des documents inédits de la guerre de libération nationale annotés et commentés par M. Harbi, « Une bibliographie synthétique de la guerre d’Algérie » dans laquelle G. Meynier nous présente le point certainement le plus récent sur le question, et enfin une « Chronique d’une absence, le cinéma français de la guerre d’Algérie » que nous devons à Benjamin Stora. Huit notes de lecture d’ouvrages portant sur l’Algérie contribuent aussi à faire de ce numéro double de Naqd un instrument de travail utile pour tous ceux qui s’intéressent à l’histoire d’Algérie dans son rapport au politique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hassan Remaoun, « Naqd
Revue d’études et de critique sociale, n° 14/15 ( Automne ‑ hiver 2001), Alger.
Histoire et politique
 », Insaniyat / إنسانيات, 16 | 2002, 256-257.

Référence électronique

Hassan Remaoun, « Naqd
Revue d’études et de critique sociale, n° 14/15 ( Automne ‑ hiver 2001), Alger.
Histoire et politique
 », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 16 | 2002, mis en ligne le 31 octobre 2012, consulté le 25 avril 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/7878

Haut de page

Auteur

Hassan Remaoun

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page