Navigation – Plan du site
Revue des revues

L’architecture d’aujourd’hui, n° 334, mai-juin 2001, « Couleur »

Ammara Bekkouche
p. 260

Texte intégral

1Après l’enquête sur l’ornement, la couleur s’inscrit dans la continuité de la réflexion sur des thèmes dont les rapport à l’architecture transcendent les aspects techniques de leur utilisation. Ce numéro se manifeste comme un plaidoyer de la couleur pour rappeler ses fonctions protectrices et constructives mais, surtout symboliques et culturelles. De nombreux exemples architecturaux à travers le monde sont rapportés montrant l’évolution des idées quant à l’utilisation de la couleur dans diverses situations. Parmi ces idées, celles de Bruno, tout architecte des années 20, en signe de réhabilitation de l’architecture colorée, montrent que la question d’éthique passe avant l’esthétique. Pour Matthias Sauerbruch et Louisa Hutton, la couleur est un outil de conception majeur dont le potentiel est de transformer l’espace sans changer ses dimensions. En tant que tel, et compte tenu des derniers développement de son usage qui ne laissent pas indifférent, les problématiques de la couleur restent à défricher.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ammara Bekkouche, « L’architecture d’aujourd’hui, n° 334, mai-juin 2001, « Couleur » », Insaniyat / إنسانيات, 16 | 2002, 260.

Référence électronique

Ammara Bekkouche, « L’architecture d’aujourd’hui, n° 334, mai-juin 2001, « Couleur » », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 16 | 2002, mis en ligne le 31 octobre 2012, consulté le 27 mai 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/7882

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page