Navigation – Plan du site
Comptes rendus

BENNOUNE, Mahfoud.- Education, culture et développement en Algérie

Nouria Benghabrit Remaoun
p. 185-186
Référence(s) :

BENNOUNE, Mahfoud.- Education, culture et développement en Algérie. Bilan, perspectives du système éducatif. Ed. Marinoor-ENAG 2000, (2 tomes).

Texte intégral

1C’est à l’occasion de la conférence sur la refonte de l’école fondamentale en 1998, organisée par le Conseil supérieur de l’éducation, que l’auteur, anthropologue et historien, fut amené à finaliser un travail enclenché en 1977/78 à la demande du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, portant sur la relation entre l’industrialisation, l’éducation-formation et la recherche scientifique.

2Le système éducatif dans sa composante fondamentale ; secondaire et supérieur avec la recherche scientifique constitue l’épine dorsale de l’ouvrage rédigé en deux tomes. La formation professionnelle n’a pas été intégrée à l’analyse.

3L’auteur est parti de la conviction, étayée par l’exemple historique de la décadence de la civilisation arabo-musulmane due au rejet de la science et au bannissement de la raison par les théologiens fondamentalistes, que le développement scientifique et technologique n’est possible qu’avec la création d’espaces de liberté financés et protégés par l’Etat. Or, par leur hégémonie dans la sphère culturelle les "assalistes-salafistes ont imposé une conception a-historique et fini par empêcher l’école et l’université algériennes de remplir leurs fonctions essentielles : le transfert et la propagation de la connaissance scientifique et technologique ainsi que le savoir faire pratique, artistique...modernes qui sont en perpétuelle mutation et évolution ".

4Partant de l’idée de la constitution de la culture algérienne en plusieurs couches consécutives - amazighe, punique, romaine, méditerranéenne, africaine, arabo-musulmane, française- l’auteur conclut en signalant l’importance historique du legs islamique de la période classique (790-1406) et l’introduction de la culture moderne par les français (1830-1962).

5Au dualisme économique, linguistique et culturel caractérisant l’Algérie à l’indépendance correspond deux élites, la première incarnant “l’islamité, l’arabité, et l’authenticité endogène ”, la seconde incarnant “ la technicité, l’efficacité, la rationalité et la modernité exogène ” dont les contradictions pèseront lourdement sur le développement et l’évolution du système éducatif. L’auteur donnera une lecture politique.

6La mise à disposition du lecteur de l’approche comparative des systèmes allemand, américain et japonais permettra à l’auteur d’esquisser des perspectives d’avenir en se référant à Al-Farabi et Ibn Sina et en proposant de mettre à l’abri l’usage de la raison et l’exercice de la science, l’institutionnalisation de la laïcité à ses yeux devenant indispensable .

7L’objectif ambitieux d’aboutir à la saisie de l’objet en tant que totalité, l’amène à faire appel à une approche à la fois “ diachro-synchronique et comparative de l’éducation, de la culture et du développement. Partagé entre le souci de restitution des faits et la prégnance d’une approche fonctionnaliste de l’éducation “ conçue comme un double processus de transmission des valeurs de la société actuelle et de préparation de la société future ”. Cet ambitieux projet, très documenté au point de vue de l’information institutionnelle et de la presse locale, aurait gagné à être renforcé par l’apport des nombreux travaux de thèses soutenues et portant sur différentes facettes du système éducatif algérien.

8Cet ouvrage en deux tomes écrit avec simplicité, peut être considéré comme un précieux instrument pour tout ceux qui s’intéressent au système d’éducation face à la non disponibilité de l’information. Il se présente plus comme un essai construit à partir d’appréciations fondées sur des observations d’acteur, sur des informations diverses et précises de la réalité passée et actuelle du système d’éducation algérien, enrichi d’une approche comparative. Les idées avancées peuvent servir d’hypothèses de travail à des recherches académiques en questionnant les concepts utilisés, en revisitant les théories pour la mise en oeuvre d’enquêtes de terrain, seules à même de produire les instruments de validation aux hypothèses formulées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nouria Benghabrit Remaoun, « BENNOUNE, Mahfoud.- Education, culture et développement en Algérie », Insaniyat / إنسانيات, 12 | 2000, 185-186.

Référence électronique

Nouria Benghabrit Remaoun, « BENNOUNE, Mahfoud.- Education, culture et développement en Algérie », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 12 | 2000, mis en ligne le 31 octobre 2012, consulté le 25 juin 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/7934

Haut de page

Auteur

Nouria Benghabrit Remaoun

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page