Navigation – Plan du site
Comptes rendus

L’ALGERIE, histoire, société et culture. Ouvrage collectif sous la coordination de Hassan Remaoun

Ammara Bekkouche
p. 187-188
Référence(s) :

L’ALGERIE, histoire, société et culture.

Ouvrage collectif sous la coordination de Hassan Remaoun.- Casbah Editions, Alger, 2000.- 351 pages.

Texte intégral

1Cet ouvrage coordonné et présenté par Hassan Remaoun, apporte d’emblée un autre regard que celui que l’on diffuse sur l’Algérie perturbée. C’est dans ce contexte qu’il signale son objectif : celui de viser un large public en s’annonçant comme étant une modeste contribution sous forme d’une série de textes. L’aspect informatif dans le choix de la présentation, aborde des aspects différents de ce qui caractérise la société algérienne. L’ouvrage est structuré en trois parties formulées sous les points histoire, société et culture.

2Pour ce qui concerne l’histoire, enrichie d’une intéressante chronologie portée en annexe (Ghalem Mohamed, Remaoun Hassan), deux chapitres jalonnent les grandes périodes allant de l’Algérie ancienne à nos jours. Ce rappel des faits sur la formation de l’Algérie et de son évolution, est nécessaire pour récurer les repères malmenés ou altérés par l’idéologie coloniale et donner de la profondeur à l’apparent qui sert les visions à distance.

3Sur ce même registre s’inscrivent les questions identitaire et linguistique d’une part, et la dimension géographique à travers l’organisation spatiale d’autre part (Taleb-Ibrahimi Khaoula, Kouti Abdelaziz). Quelques faits saillants illustrent les problématiques développées autour de la complexité des situations, de leur diversité et de la négation historique de leur richesse.

4L’aspect social de l’Algérie indépendante est abordé par le biais des institutions, mettant ainsi en évidence quelques traits caractéristiques des systèmes politique et éducatif (Benaïssa Mohamed, Abderrahmane Fardeheb, Nouria Benghabrit - Remaoun). L’apport des pratiques et consommations sportives (Djamel Boulebier) ajoute pour sa part, que la compréhension des modèles est à rapporter au fait colonial dans ses principes administratifs basés sur le privilège et l’élitisme.

5La partie culturelle quant à elle, assemble ce qui a trait aux productions spatiale, littéraire et artistique. Le texte relatif à l’archéologie et l’architecture, montre l’inestimable patrimoine allant des périodes préhistoriques jusqu’à l’avènement de la civilisation musulmane (Fatima Zohra Mataoui-Soufi). La question de la littérature algérienne à la recherche d’un statut (Zineb Laouedj, Waciny Laredj) développe la nature des débats conflictuels autour de la diversité linguistique. Elle indique en substance comment les confrontations d’idées, transforment la donne en problème insoluble plutôt qu’en richesse à exploiter. Ce franchissement implique néanmoins la gestation d’une nouvelle conscience des générations à venir. Un regard sur le théâtre en Algérie (Ahmed Hammoumi) apporte sa contribution en signalant la nouveauté dans les thèmes abordés depuis l’indépendance ainsi que leur ancrage à une réalité mouvante. La production théâtrale arrive tout de même à participer à des compétitions et à emporter des prix. Le cinéma aussi (Abderrahmane Djelfaoui), malgré la situation sécuritaire et l’état de délabrement qui ne cesse d’être dénoncé. Tenir et produire est l’image qui se dégage tout autant du parcours chaotique qui caractérise l’art pictural (Benamar Mediène), mettant en doute une certaine forme de pensée soumise au paradigme de l’universalité. Le monde de la musique enfin (Brahim Hadj Slimane), est abordé selon une dimension significative de la diversité du patrimoine musical au carrefour de l’Afrique, l’Orient et l’Europe. Il note les difficultés conjoncturelles de son existence tout en ouvrant une perspective optimiste comme promesse de son engagement dans une démocratie en formation. Du mot de la fin, se dégage une communion sur une pensée pour Abderrahmane Faredeheb, qui a immortalisé sa génération en composant un symbole d’espoir …

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ammara Bekkouche, « L’ALGERIE, histoire, société et culture. Ouvrage collectif sous la coordination de Hassan Remaoun », Insaniyat / إنسانيات, 12 | 2000, 187-188.

Référence électronique

Ammara Bekkouche, « L’ALGERIE, histoire, société et culture. Ouvrage collectif sous la coordination de Hassan Remaoun », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 12 | 2000, mis en ligne le 31 octobre 2012, consulté le 20 août 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/7940

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page