Navigation – Plan du site
Neuf magisters soutenus sur la littérature générale, comparée et en didactique

Magisters soutenus

Nadia Ouhibi Ghassoul
p. 121-125

Texte intégral

1Depuis l’ouverture des magisters à l’Institut des Langues Etrangères au Département de Français en 1994, un certain nombre de thèses ont vu le jour en littérature générale maghrébine comparée et en didactique ; travaux qui permettent de poursuivre la réflexion sur le signe linguistique, sur le signe maghrébin, sur l’écriture sur l’apprentissage du français en classe de langue.

Littérature maghrébine

MEBARKI, Belkacem.-L’expression de l’exil dans la littérature beur.-Thèse de magister, littérature, Université d’Oran, 1995.

2Le travail sur la littérature beur, repose le problème combien ambigu et complexe de la définition de la littérature algérienne d’expression française de ses critères, de son appartenance ou de son non-appartenance à une sphère culturelle donnée.

3Si l’ouvrage de cette littérature prend sa source en Algérie depuis sa transposition dans cet ailleurs, ses références et ses images sont autres : autres que celles connues par le lectorat algérien ; celui-ci tout en évoluant dans un contexte aux fortes connotations algériennes, est confronté à un univers algérien certes, mais qui n’est plus le sien. Ce travail se propose d’analyser l’expression de cet ailleurs, à travers un thème universel, celui de l’exil en convoquant les approches structurales et sémiologiques.

BENDJELID, Fouzia.- Le discours de la dénonciation dans l’œuvre de Rachid Mimouni : Tombeza.-Thèse de magister, littérature, Université d’Oran, 1996.

4Remettant au goût du jour un écrivain dont la production romanesque est peu exploitée, peu d’études lui ont été consacrées jusqu’à ce jour ; ce travail qui procède à une approche immanente, porte sur le roman : de Tombeza, se propose de réfléchir sur le "dit" et le "non-dit" d’un texte, sur les marques du discours idéologique, sur son rapport au discours social et sur son insertion dans le texte littéraire.

5La stratégie dont relève la dénonciation, est élaborée à partir de l’étude de l’acte énonciatif de ses mondialisations et de la pragmatique du discours.

HAYANE-EL HAIR, Halima.-Réalisme, onirisme : écriture de l’histoire chez Azzedine Bounemeur dans les bandits de l’Atlas.-Thèse de magister, littérature, Université d’Oran, 1998.

6Dans ce roman, écrit dans une tradition maghrébine bien établie fondée sur le code de l’honneur, le narrateur se propose de montrer comment à travers un récit réaliste, le roman se fait l’écho de l’histoire. Cette étude pose l’ambiguïté d’une littérature appréhendée à partir du concept d’histoire, en relation avec la notion de réalisme. Un roman peut-il dire l’histoire ? Peut-il se substituer à l’histoire ? De quel degré d’authenticité est-il capable ? Fausse question !

7La critique s’empresse de répondre : le fait romanesque n’est ni vrai, ni faux, ni vérité, ni mensonge : il "est" d’abord, il est "fiction", ensuite, tout en relevant le paradoxe sur lequel repose le fait littéraire, ce travail pose le problème du rapport fiction-réalité et oriente le récit vers le mythe, récupéré par le récit ; il permet à celui-ci de s’accommoder du compromis qui le fonde.

8Interrogeant le roman sur la façon de dire l’histoire, ce travail s’inspire de la démarche narratologique, parce que le roman, c’est d’abord le récit de quelque chose, puis de la démarche sémiologie ensuite, centrée essentiellement sur le personnage, perçu en tant que signe à partir duquel s’établissent et s’organisent les réseaux de signification.

HENNI, Ahmed.- Modernité, Modernité... Maghrébinité d’"Une enquête au pays" de Driss Chraïbi.-Thèse de magister, littérature, Université d’Oran, 1998.

9S’inscrivant dans une pratique devenue maintenant ancienne, au département de Français, celle du questionnement du signe maghrébin, fonctionnant à l’intérieur d’une épistemée arabo-musulmane, elle-même entachée d’occidentalisme, ce travail pose une problématique surgie presque inopinément après la lecture du roman de Chraîbi, il s’agit de la modernité d’un texte. Pourquoi modernité et par rapport à quoi ?

10Ce roman qui se présente comme un roman policier, n’en est pas un. La question est de savoir pourquoi il y a un décalage entre l’intention et l’aboutissement du projet ? De quel type d’écriture relève ce texte ?

11A partir de nombreux constats, dont l’éparpillement des genres, le foisonnement des écritures, le dialogisme, les néologismes ; ce travail investit le texte chraibien avec intelligence et ténacité et tente de situer la frontière (si elle existe) entre modernité, nouveauté et tradition.

Littérature comparée

BECHLAGHEM, Samira.-Le récit de Joseph/Youcef dans la Bible et dans le Coran.-Thèse de magister, littérature comparée, Université d’Oran, 1997.

12Fonctionnant comme des récits, ces textes sont appréhendés dans une perspective narrative, montrant la similitude et la juxtaposition de deux textes, semblables, en apparence à partir de l’étude du personnage principale : Joseph/ Youcef. S’appuyant sur le modèle actuel, l’analyse narratologique va se révéler inadéquate pour rendre compte du récit coranique ; inadéquation qui va poser le problème de fond en critique littéraire, à savoir le dysfonctionnement des grilles d’analyse pour un type de corpus. Si la Bible se présente comme un récit, le texte coranique, même s’il se présente comme un récit, est d’abord une parole.

BENHAIMOUDA, Miloud.-L’orientalisme littéraire/Patoki à Flaubert regards et centre-regards.-Thèse de magister, littérature comparée, Université d’Oran, 1998.

13Ce travail s’inscrit à la suite de nombreux travaux consacrés à la littérature dite exotique, dont l’orientalisme est un aspect ; cependant si les études habituelles restent entachées de préjugés et d’idées reçues, celles-ci procède à la démystification de la littérature orientaliste. A travers un certain nombre de prismes : (la prose poétique illustrée par Nerval, la littérature représentée par Chateaubriand, Lamartine, Flaubert, l’histoire racontée par Patoki, le récit de voyage vécu par Voloney), cette étude permet un éclairage distancié par rapport à plusieurs points de vue d’une même époque concernant le même phénomène des jugements tendancieux sont émis sur l’orientalisme, que viennent corriger des opinions plus objectives.

14Des lectures croisées, le regard de l’Occident sur l’Orient et le regard de l’Orient sur l’occident, veut permettre une juste appréciation du phénomène des influences sur ces deux parties du monde. Se présentant comme un cartinum de travaux déjà entamés, cette étude plutôt ou cette chronique a permis un réajustement des points de vue à partir de textes situés loin de nous dans le temps et que nous avons redécouverts.

Didactique

TABTI KOUIDRI, Fatiha.-L’évolution de la notion de communication et ses implications en didactique des langues étrangères. Application au dossier 1 de français de la 7ème année fondamentale.-Thèse de magister, didactique, Université d’Oran, 1997.

15Ce travail met l’accent sur les techniques et les moyens de communication qui permettent l’acquisition du pouvoir et du savoir, à partir de la présentation de l’évolution des théories linguistiques et de leur impact sur l’apprentissage.

16Relevant des approches psycho et socio-linguistiques, cette étude montre que c’est autour du langage, dénominateur commun de toutes les formes de la communication, que la linguistique se constitue et se redéploie, notamment depuis les années 1960. Sérieusement remise en question durant cette période, elle réhabilite la notion de l’individu, qu’elle considère comme source essentielle du discours, en tant que sujet énonciatif, dans un langage en action.

17Depuis les thèses de Bakhture, le phénomène de connotation prend en charge des données fondamentales liées à l’individu à savoir : l’extra-linguistique, l’émotion, la pratique sociale, familiale...

18Toute la question est de savoir - c’est la l’objet de ce travail - si la didactique peut prendre en considération tous les éléments du discours afin d’assurer un apprentissage performant.

SAADANE, Braik.-L’expression de la subjectivité dans l’enseignement. Apprentissage du Français au 2ème palier de l’école fondamentale.-Thèse de magister, didactique, Université d’Oran, 1998.

19Comme le montre ce travail, deux facteurs essentiels sont à prendre en compte dans l’apprentissage des langues, celui de l’objectivité pour communiquer et celui de la subjectivité pour exprimer une opinion, convoquant ainsi deux fonctions du langage incontournables : la fonction référentielle et la fonction émotive.

20Or dans les situations de communications observées, l’analyste fait le constat suivant : l’enfant appréhende le réel, sans impliquer par "je" et reproduit des modèles linguistiques figés qui se transforment en stéréotypes.

21Cette recherche s’interroge sur les facteurs qui rendent en opérant l’apprentissage, et après enquêtes menées sur le terrain, il a été constaté l’absence de la subjectivité, de l’expression du moi, données à intégrer au vécu scolaire de l’enfant, considérées fondamentales par un plein épanouissement.

Littérature maghrébine

NEMMICHE, Ourida.-Androgynie et quête de l’Identité dans : “l’enfant de sable ” et “la nuit sacrée ” de Tahar Ben Jelloun.-Université d’Oran, Faculté des lettres, des langues et des Arts, Octobre 1999.

22Si Tahar Ben Jelloun passe pour être un écrivain beaucoup “lu”, beaucoup étudié et beaucoup commenté - souvent dans la contestation - notons l’approche originale que la candidate consacre à ce corpus, approche qui à partir d’un thème mythique, celui de l’androgynie, présente une étude qui s’appuyait sur la sémiotique, sur la lecture de l’inconscient, s’applique à un texte, qui prend au fur et à mesure des pages, des allures de conte.

23A mi-chemin entre le roman et le conte, regorgeant de références, plongeant au cœur de l’Orient, se faufilant jusqu’en Occident, “des mille et une nuit ”, au mythe d’Orphée, de Jean Cocteau à Lewis Canal, le miroir est toujours là, présent, avec toute sa magie, et le lecteur, séduit, évolue de mythes en rêves, de fables en contes, de romans en halqua.

24Si comme le rappelle la candidate, plusieurs champs d’interprétation restent possibles, elle pose avec subtilité et désinvolture surtout, le problème combien épineux de bilinguisme, vécu souvent comme un drame, problème expurgé de toute dramatisation.

25En fait les romans de Ben Jelloun, et ceux des écrivains maghrébins sont habités par le thème de la dualité, du moi et de son double, du soi et se son alter égo,... tous, sont en quête de quelque chose.

26Pourtant, rappelle la candidate, évitons le piège tendu par narcisse et son double et comme psyché, errons et tentons de parvenir à un idéal, à cet idéal, à notre idéal.

27Subtilités, connaissances, maîtrise de la langue, ouvertures à d’autres approches, autant de traits marquants de ce travail, que nous ne pouvons qu’apprécier.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nadia Ouhibi Ghassoul, « Magisters soutenus », Insaniyat / إنسانيات, 9 | 1999, 121-125.

Référence électronique

Nadia Ouhibi Ghassoul, « Magisters soutenus », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 9 | 1999, mis en ligne le 30 novembre 2012, consulté le 25 juin 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/8275

Haut de page

Auteur

Nadia Ouhibi Ghassoul

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page