Navigation – Plan du site
Revue des revues

Collection Statistiques, O.N.S., Alger
N° 80, 1999

Abed Bendjelid
p. 131-132

Texte intégral

1Recensement général de la population et de l’habitat, 1998. Principaux résultats du sondage au 1/10e.

2Cette publication révèle les principaux résultats, par wilaya, tirés du sondage au 1/10 effectué lors du Xe RGPH. La population du pays avait été estimée en juin 1998 à 29 272 343 habitants.

3Fournies par wilaya, des données expressives sont regroupées en 156 tableaux ventilés selon sept grands thèmes : la population (62 tableaux), le logement (38 tableaux), les ménages ordinaires (25), les handicapés (14), la scolarisation (8), l’analphabétisme (8) et la fécondité (1).

4Par ailleurs, ce document rappelle utilement quelques définitions importantes classées par grands domaines : zones géographiques (agglomérations, zone éparse), habitat (construction, logement) et catégories de population (ménage ordinaire, chef de ménage, ménage collectif, population résidente, résident présent, résident absent temporairement).

5En faisant une comparaison avec les recensements antérieurs de 1966,1977 et 1987, celui élaboré en juin 1998 atteste que la population algérienne est une population en transition démographique, même si quelques chiffres redressés atténuent cette constatation : tendance continue à la baisse du taux d’accroissement annuel moyen (1966-1977 : 3,21 % ; 1977-1987 : 3,06 % ; 1987-1998 : 2,15 %) ; légère diminution de la fécondité qui peut être exprimée par le nombre d’enfants nés vivants par femme mariée (de 4,68 en 1987 à 4,14 en 1998) ; recul significatif de l’âge du mariage entre 1987 et 1998 (de 27,7 ans à 31,3 pour les hommes et de 23,7 à 27,6 pour les femmes) ; progression régulière du taux de la population agglomérée (56,1 % en 1966, 70,8 % en 1987 et 80,8 en 1998).

6A côté d’autres données socio-démographiques relevées à l’échelle nationale ou à des niveaux stratifiés (agglomération chef-lieu, agglomération secondaire, zone éparse) et de quelques indicateurs portant sur le logement, il nous apparaît intéressant de relever la médiocrité de la viabilisation des noyaux habités en zone éparse et cela, même si le niveau d’équipement observé à l’échelle nationale couvre quelque peu cette situation évaluée à 84,6 % pour l ‘électricité, 70,8 % pour l’eau, 66,3 % pour l’assainissement et 30,2 % pour le gaz naturel.

7Pour la première fois, un recensement a comporté une question relative aux personnes handicapées dont le nombre, en 1998, dépasse 1 590 000 individus, soit 5,4 % de la population résidente. Enfin, dans le domaine du logement, le nombre de logements inoccupés a été révisé à la baisse (cf. Insaniyat n° 6) et passe par conséquence de 1 170 944 à 919 910 unités, c’est-à-dire de quoi reloger un peu plus de 6 568 000 habitants.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Abed Bendjelid, « Collection Statistiques, O.N.S., Alger
N° 80, 1999 », Insaniyat / إنسانيات, 9 | 1999, 131-132.

Référence électronique

Abed Bendjelid, « Collection Statistiques, O.N.S., Alger
N° 80, 1999 », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 9 | 1999, mis en ligne le 30 novembre 2012, consulté le 25 juin 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/8282

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page