Navigation – Plan du site
Revue des revues

IBLA, Tunis
n° 183, t. 62, 1999/1

Fouad Soufi
p. 187

Texte intégral

1Dans cette livraison, la revue tunisienne IBLA nous donne à lire des articles abordant des thèmes dans différentes disciplines : l’histoire juridique (Feriel Benslîmane, Justice et Juges en Ifiqya aux premiers temps de la conquête musulmane), la littérature ( Abdelhakim Gam, Ecrivains maghrébins iconoclastes, et Mohamed Naceur Ladjimi, Espace et pouvoir dans la trilogie de Hanna Mina ; Hayet Amemou, La revue Nadim), l’histoire contemporaine (Hassan el-Annabi, Les relations tuniso-allemandes pendant les années 1920) ; l’archéologie (Ahmed Saadaoui, Inscription de fondation d ‘une mosquée hafside de Moknine).

2Mais la revue revient sur la question de la Numidie et de Cirta. Lionel Decramer reprend la thèse de Berthier sur Cirta-Le Kef dans un article intitulé A propos de la table de Jugurtha. L’auteur avait déjà développé dans un article précédent, paru dans une revue aujourd’hui hélas disparue, son analyse sur L’énigme du Castellum de Salluste dans la Guerre de Jugurtha.

3La thèse d’André Berthier est connue. Cirta n’est pas Constantine mais le Kef en Tunisie. Cette thèse ne s’oppose pas seulement à celle de Gsell et l’école traditionnelle qu’évoque l’auteur. Elle a été rejetée par d’autres historiens et notamment Gabriel Camps que l’auteur ne cite pas.

4Dans un premier temps, la démonstration s’appuie sur une lecture in situ du passage du livre de Salluste sur le Ligure amateur d’escargot qui avait découvert la voie permettant de gravir la montagne dite Table de Jugurtha. Le présent article développe une seconde argumentation qui repose sur une nouvelle interprétation d’un autre passage du Bellum jugurthinum de Salluste le fleuve Muluccha n’est pas la Moulouya mais l’oued Mellègue. De plus, elle prend pour témoins les travaux des officiers topographiques et géodésiens français du XIXe siècle. L’objectif est de localiser de façon précise la rivière qui marque la frontière entre le royaume de Bocchus et celui de Jugurtha en la déplaçant vers l’Est et établir alors et de façon définitive le site de la forteresse qui protégeait Jugurtha et ses trésors contre les attaques de Marins : La Table de Jugurtha est la Kalaat-Senam, proche de l’oued Mellègue donc Cirta Regia est le Kef et non Constantine, CQFD.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fouad Soufi, « IBLA, Tunis
n° 183, t. 62, 1999/1
 », Insaniyat / إنسانيات, 8 | 1999, 187.

Référence électronique

Fouad Soufi, « IBLA, Tunis
n° 183, t. 62, 1999/1
 », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 8 | 1999, mis en ligne le 30 novembre 2012, consulté le 23 avril 2017. URL : http://insaniyat.revues.org/8358

Haut de page

Auteur

Fouad Soufi

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page